Isolation des combles Lyon

Vous avez beau mettre le chauffage à la maison, vous avez l’impression qu’il fait toujours froid ? Vérifiez rapidement l’isolation de vos combles, c’est peut-être de là que vient le problème. La chaleur est connue pour remonter, par un phénomène naturel de convection. Dans une maison, cela peut aller jusqu’à 30% de déperdition, il faut donc intervenir.

Les avantages de l’isolation des combles

Même si l’isolation a un coût, elle possède de nombreux avantages qui en font une solution idéale pour une maison : 

  • avantage thermique : il n’y a plus de déperdition de chaleur dans l’habitation ;
  • avantage économique : quand la chaleur est conservée, plus besoin de mettre le chauffage, la facture énergétique est considérablement diminuée ;
  • avantage fiscal : entreprendre des travaux d’isolation ouvre droit à des remises fiscales de la part de l’Etat et des fournisseurs d’énergie ;
  • avantage environnemental : moins on consomme d’énergie, moins on produit de gaz à effet de serre.

Comment isoler des combles perdus ?

Des combles perdus sont par définition inhabitables en l’état pour plusieurs raisons : présence de la charpente, absence de plancher, hauteur sous plafond trop basse… Selon l’accessibilité, plusieurs techniques d’isolation sont possibles : 

  • isolation par soufflage : c’est la solution la plus efficace et la plus économique pour des combles difficiles d’accès. L’isolant est soufflé grâce à une machine afin de recouvrir toute la surface des combles sur environ 30 centimètres ;
  • isolation par épandage : l’isolant est cette fois réparti à la main à l’aide d’un râteau. Cette technique permet de travailler avec des isolants plus fragiles, mais ce n’est pas la plus économique ;
  • isolation par déroulage : cette technique est adaptée aux combles faciles d’accès, il suffit de dérouler la matière isolante sur le plancher ou entre les solives de la charpente.

Comment isoler des combles aménageables ?

Dans le cas d’une surface que vous souhaitez rendre habitable, il faut bien réfléchir à l’isolation que vous souhaitez, car les solutions précédentes ne sont pas forcément adaptées. Il est possible d’isoler des combles aménageables de plusieurs façons : 

  • par l’intérieur : on parle d’isolation des rampants à simple ou double couche, selon la performance énergétique que l’on souhaite atteindre. La simple couche consiste à poser l’isolant entre les chevrons et d’y ajouter un pare vapeur pour pallier les problèmes d’humidité. Avec la double couche, on ajoute une couche d’isolant pour limiter les fuites. Dans les deux cas, une plaque de plâtre sera posée par-dessus pour rendre la pièce habitable ;
  • par l’extérieur : on choisit cette méthode pour l’isolation dans le neuf ou en cas de réfection de la toiture. On place alors des panneaux rigides entre la charpente et la couverture du toit pour éviter de perdre de la place.

Quels matériaux pour l’isolation ?

Au fil des années, plusieurs types d’isolants ont vu le jour, mais certains restent très appréciés : 

  • isolants en laine minérale : laine de verre et laine de roche sont les plus populaires des options, notamment en raison de leur rapport qualité-prix. Ils sont très efficaces pour une isolation phonique et thermique de qualité ;
  • isolants en laine végétale : paille, ouate de cellulose ou chanvre peuvent être utilisés et ont pour avantage d’être plus écologiques ;
  • isolants en laine animale : laine de mouton et plumes de canard peuvent être utilisés, mais il faut savoir que ces produits nécessitent un traitement avant utilisation ;
  • isolants minces : il s’agit d’une ou plusieurs couches d’aluminium composées de couches intermédiaires. Cette isolation est aussi connue sous le nom d’isolant multicouche, thermo-réflecteur ou barrière radiante.

Les avantages financiers et fiscaux

Le crédit d’impôt

Les dépenses engagées pour l’isolation d’une habitation sont encore éligibles au crédit d’impôt sous plusieurs conditions : 

  • les travaux doivent être intégralement réalisés par un professionnel certifié RGE : fourniture et pose. Vous ne pourrez pas prétendre au crédit d’impôt si vous achetez vous-même les isolants, même si la pose est faite par un professionnel ;
  • atteindre un certain niveau de performance thermique : l’isolation des combles perdus doit atteindre une performance R supérieure ou égale à 7 m² K/W. Pour des combles aménageables, la performance doit être supérieure ou égale à 6 m² K/W.

Le certificat d’économie d’énergie

Ce dispositif a été mis en place par l’Etat pour obliger les fournisseurs d’énergie à promouvoir les économies d’énergie auprès des particuliers, sous forme de primes. Si vous voulez bénéficier de cet avantage, vous devez contacter un fournisseur d’énergie avant de réaliser des travaux. Il vous mettra en relation avec un réseau d’artisans et vous pourrez bénéficier d’une prime ou d’un prêt à taux avantageux.

Le prêt à taux zéro

Aussi appelé éco-prêt, il permet de bénéficier d’un prêt sans intérêts jusqu’à 30 000 euros pour des travaux d’économies d’énergie. Vous pouvez vous adresser à un établissement bancaire pour vérifier si vous êtes éligible.

A qui s’adresser ?

Dans tous les cas, confiez l’isolation de vos combles à un professionnel pour vous assurer un travail de qualité. Si vous souhaitez bénéficier d’avantages fiscaux, vous devez toutefois vérifier que l’artisan est certifié RGE. Le gouvernement a mis en place un annuaire des pro RGE pour faciliter la recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *