Vous le savez une bonne isolation est au cœur de l’efficacité énergétique de votre logement. Représentant 16% en moyenne de la déperdition énergétique de ce dernier, les murs sont tout particulièrement concernés. Par l’intérieur ou par l’extérieur, l’isolation thermique repose aujourd’hui sur des techniques maitrisées et des isolants ultra-performants. Petit point sur la question. 

1 Pourquoi isoler les murs?

Les murs constituent juste derrière le toit, la deuxième surface la plus dispendieuse d’énergie. Les ponts thermiques nombreux dans cette partie de la construction contribuent à cette perte de chaleur. L’isolation des murs en supprimant ces ponts thermiques et diminuant sur l’ensemble de la surface la déperdition de chaleur en hiver et de froid en été va considérablement améliorer l’efficacité thermique. Concrètement, il vous faudra dépenser beaucoup moins d’énergie pour chauffer en hiver et refroidir en été ! Compte tenu de la hausse constante des coûts de l’énergie l’isolation des murs s’impose. Elle sera même vite rentabilisée par les économies réalisées année après année sur le budget énergétique des occupants. 

2 Comment isoler les murs ? 

Aujourd’hui l’isolation des murs en rénovation peut s’effectuer par pose du matériau isolant sur la surface intérieure ou extérieure de ceux-ci. Deux techniques qui offrent de très bons résultats : 

a) L’isolation thermique par l’intérieur 

L’opération débute par la pose sur les murs d’une ossature métallique chargée d’accueillir l’isolant, le pare-vapeur et les plaques placo-phoniques assurant le futur revêtement mural. Cette pose par l’intérieur implique l’intervention d’un électricien pour rétablir l’accessibilité des prises et des interrupteurs et une remise en peinture des surfaces. Efficace, elle entraîne de facto une légère diminution de la surface habitable. L’isolant, le plus souvent une laine minérale, du polystyrène ou du liège, peut se présenter sous forme de rouleaux ou de plaques. Il se place entre les lisses et les appuis intermédiaires de l’ossature métallique. Cette technique présente l’avantage d’être simple à mettre en œuvre mais impose le déménagement des pièces concernées. 

b) L’isolation thermique par l’extérieur (ITE)

La pose d’une enveloppe isolante offre une performance exceptionnelle en matière d’efficacité énergétique. L’opération qui n’impacte pas l’habilité du logement durant la durée des travaux ni sa surface habitable. L’isolant posé à la construction ou en rénovation peut être collé ou chevillé voire maintenu par bardage. Un pare-pluie et une lame d’air de 2 cm viennent renforcer la protection de l’ensemble. Cette opération adaptée à la création de bâtiment basse consommation (BBC) a l’avantage de permettre une rénovation et un embellissement des façades.

3 Une opération éligible aux aides d’état

Parce qu’elle contribue aux efforts nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’isolation des murs est éligible à la prime énergie (aussi appelée Certificat Economie Energie) et au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE). Pour pouvoir prétendre à ces aides le maître d’ouvrage devra faire appel à des artisans Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) c’est à dire certifiés pour leur technicité et leur respect des normes en vigueur.¨ Pour bénéficier de la prime énergie, le particulier isolant les murs de sa maison doit se connecter sur une plateforme web spécialisée qui se charge de la validation de son dossier auprès de l’administration puis du versement par chèque de la prime octroyée. Le CITE s’obtient lui en inscrivant le montant des travaux hors taxe et hors main d’œuvre dans la case prévue à cet effet sur la déclaration de revenu. Pour pouvoir prétendre au 30% de déduction fiscale prévue sur ce montant, la résistance thermique du matériau isolant posé doit être supérieure ou égale à 3,7 m².K/W. Comptez entre 40 et 80€/ m² pour une isolation par l’intérieur et entre 80 et 180€/m² pour une isolation par l’extérieur. Des prix déterminés par le choix des matériaux, des techniques de pose et bien sûr la configuration des parois à isoler.

Bon à savoir : dans sa volonté d’éliminer les passoires énergétiques du parc de logement français, le gouvernement envisage d’alourdir la fiscalité des logements concernés. Une raison de plus d’envisager rapidement un renforcement de l’isolation de vos murs si votre logement est concerné !

L’isolation des murs qu’elle soit effectuée par l’intérieur ou par l’extérieur demeure un excellent investissement. Les aides de l’état et les économies réalisées sur les dépenses énergétiques rentabilisent rapidement la dépense tandis que l’amélioration de l’efficacité énergétique de l’appartement ou de la maison en augmente la valeur à la revente. Une opération gagnante à envisager rapidement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *