Procéder à un travail de rénovation énergétique permet d’améliorer non seulement le confort d’une maison, mais permet également de rehausser sa valeur et de réduire la consommation en énergie par les résidents. Elle rentre aussi dans le cadre de la protection de l’environnement, car actuellement les travaux de rénovation ou de construction doivent respecter les notions écologiques. Ainsi pour réaliser les travaux de rénovation énergétique dans les normes, différents techniques d’isolation sont disponibles.

La rénovation énergétique pour le confort thermique

En hivers, vous ressentez toujours le froid malgré le chauffage allumé et en été vous avez très chaud à l’intérieur de votre maison, dans ce cas vous devez effectuer un travail de rénovation énergétique pour éviter les déperditions thermiques et pour obtenir un équilibre thermique dans votre espace intérieur. Les travaux d’isolation permettent d’améliorer le confort et la performance thermique de votre maison. Ils rendent la vie plus agréable en gardant la chaleur en hivers et en l’évitant en été.

Par ailleurs, les travaux de rénovation énergétique permettent de valoriser un bien immobilier. En y habitant, ces travaux permettent d’améliorer le confort intérieur de la maison, et si un jour vous décidez de la vendre, sa performance énergétique attirera de nombreux acheteurs.

Diminution de consommation d’énergie et réduction de facture d’électricité

Actuellement, le coût de l’énergie devient de plus en plus cher, or on sait très bien que chaque degré supplémentaire ajouté au thermostat signifie une augmentation en kilowater d’électricités, ce qui veut dire une augmentation de la facture d’électricités. Ainsi si on veut conserver la chaleur à l’intérieur de la maison sans augmenter sa consommation d’énergie, il est incontournable de réaliser des travaux de rénovation énergétique, car une habitation bien isolée a de très faibles besoins en énergie. Les travaux d’isolation constituent donc un atout en termes d’économie d’argent en réduisant les dépenses liées à l’électricité ou au gaz.

Rénovation énergétique : aides financières facilement accessibles

Les travaux de rénovation constituent un geste environnemental reconnu par l’Etat, ainsi de nombreux aides et subventions sont disponibles pour financer les travaux d’isolation de votre maison. Il existe deux types d’aides financières : l’écoprêt à taux zéro (PTZ) et Crédit d’Impôt pour la transition énergétique (CITE). Ces aides sont cumulables avec d’autres types de financements bancaires. L’écoprêt à taux zéro est destiné aux propriétaires et aux copropriétaires d’un bien immobilier ayant été construit avant l’année 1990. Quant au Crédit d’impôt pour la transition Energétique, il est accordé aux propriétaires ou aux locataires d’une maison. Cette aide financière permet de bénéficier une réduction d’impôts de 30 % sur toutes les dépenses rattachées aux travaux de rénovation énergétique.

Les différentes techniques utilisées pour la rénovation énergétique

La déperdition de chaleur est la première cause de l’augmentation énergétique, elle altère également le confort dans la maison. Ainsi, il est primordial de réaliser les travaux de l’isolation de votre maison, lorsque vous constatez une déperdition de chaleur, un déséquilibre thermique ou des courants d’air inexpliqué même si les portes et fenêtres sont fermées. Pour se faire, diverses techniques d’isolation sont possibles : l’isolation thermique par l’intérieur, par l’isolation par l’extérieur et l’isolation intégrée.

L’isolation par l’intérieur est idéale si votre maison ne peut plus subir de changement par l’extérieur. Elle constitue la technique la plus facile à mettre en œuvre et la moins onéreuse par rapport aux autres techniques d’isolation. Les travaux consistent à poser des plaques isolantes sur la partie à isoler : les murs, la toiture ou les planchers. L’isolant peut être des laines minérales, des laines végétales ou des isolants minces comme les films plastiques en aluminium. Une isolation par l’intérieur peut également se faire à l’aide d’un isolant sous structure métallique. Cependant, ce dernier nécessite l’avis d’un spécialiste, car la mise en place du système de ventilation doit être bien étudiée pour éviter les inconvénients causés par les impacts de la condensation.

Par ailleurs, en ce qui concerne l’isolation par l’extérieur, elle convient d’isoler les toits, les murs et les combles. Cette technique est onéreuse, par contre elle permet de réduire les déperditions thermiques sur le long terme. Les isolants peuvent être en laine de verre, en polystyrène sur structure métallique, en panneaux de laine de roche ou en fibres de bois. Les travaux d’isolation par extérieur sont réalisés par collage ou par fixation mécanique, cependant l’exécution de la tâche est difficile et nécessite des connaissances techniques en bâtiments. Ainsi faire appel à des professionnels s’avère également important pour la réussite de vos projets de rénovation énergétique par l’extérieur.

La troisième technique concerne l’isolation thermique, qui n’est possible que lors des travaux de rénovation de grande envergure (travaux d’extension ou de surélévation) ou lors de la construction d’un bâtiment. Les isolants à utiliser sont des briques mono-murs en terre cuite, c’est-à-dire des briques multialvéolaires ou des panneaux en béton cellulaire. Cette technique permet également de bénéficier de nombreux avantages thermiques sur le long terme. En somme, quel que soit la méthode utilisée pour améliorer la performance énergétique, le recours à des experts et des professionnels sont toujours nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *