Les travaux d’isolation sont souvent présentés comme des solutions permettant de faire des économies d’énergie dans une maison. Ces travaux représentent tout de même un budget et on prend le temps pour y réfléchir avant de se lancer. Pour vous aider à vous décider, nous allons faire un zoom sur l’isolation des combles et nous allons plus nous concentrer sur l’éligibilité au crédit d’impôt pour ces travaux.

Pourquoi faire l’isolation des combles ?

Lorsqu’on a le devis d’isolation, on se demande s’il est vraiment nécessaire d’entreprendre ces travaux d’isolation, surtout si on est encore en été. Notez bien qu’il est important de faire l’isolation aussi bien en été qu’en hiver, car il va permettre de limiter les déperditions thermiques vers l’extérieur. Vous pourrez ainsi mieux garder la chaleur produite par le système de chauffage à l’intérieur. Une fois les travaux d’isolation effectuée, vous n’aurez plus à mettre au fond votre système de chauffage à fond. Cette isolation pourra alors vous faire économiser plus d’énergie et votre facture d’électricité, si vous avez un chauffage électrique, diminuera sûrement. Dans la plupart des cas, le toit fait perdre entre 20 et 30 % de la chaleur dans la maison si vous n’avez jamais effectué des travaux d’isolation. Il est alors important de commencer ses travaux par ceux des combles. Si votre budget vous le permet encore, vous pourrez poursuivre ces travaux par l’isolation des murs, des vitres et du sol.

Les techniques d’isolation des combles

Lorsqu’on parle d’isolation des combles, on pense souvent aux poses de la laine de verre ou la laine de roche entre les chevrons. Ces derniers vont ensuite être recouverts de plaques de plâtre ou de lambris. Il s’agit ici d’isolation par l’intérieur. Pour cette technique, pensez aussi à installer des éléments isolants pour traiter l’air ambiant. On peut également faire une isolation thermique des combles par l’extérieur. Pour ce faire, on pose sur les chevrons des plaques en mousse de polyuréthane et le toit sera par la suite recouvert de tuiles. Cette technique est performante, mais permet aussi de garder la surface des combles. Pour pouvoir s’offrir cette technique d’isolation par l’extérieur, il faut vérifier avant les travaux l’état de la charpente, car il se peut que celle-ci ne puisse pas supporter la charge des isolants à installer. Les travaux d’isolations des combles peuvent également se poursuivre dans les isolations phoniques. Pour avoir à la fois l’isolation thermique et l’isolation phonique, il existe des systèmes performants comme le système phacophonique.

Bénéficier d’une déduction fiscale pour ses travaux d’isolation de combles

Toute personne imposable résidant en France peut être éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique. Que vous soyez locataire ou propriétaire, vous pourrez demander cette déduction fiscale de l’ordre de 30 % pour les travaux d’isolation de combles effectués dans votre résidence principale achevée depuis 2 ans. Pour être éligible à ce crédit d’impôt, vous devez contacter une entreprise qualifiée RGE pour les travaux. Pour bénéficier de ce crédit, il faudra également que vos travaux s’élèvent à 8 000 € pour une personne célibataire et à 16 000 € pour un couple marié ou pacsé à imposition commune. Si vous avez des enfants, le plafond éligible sera augmenté de 400 € par enfant. Si vos travaux dépassent ces montants plafonds, le surplus ne sera pas considéré.

Pour ce dossier, nous nous sommes concentrés sur le crédit d’impôt pour la transition énergétique, mais il existe également d’autres aides pour financer vos travaux comme l’éco-PTZ, la Prime Energie et le Pacte Energie Solidarité. Les conditions d’éligibilité ne sont pas toutes les mêmes et il faudra bien se renseigner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *