Le chauffage constitue de loin la première dépense énergétique des Français pour leur habitat. En effet, cela représente entre 60 et 70 % de la facture totale. Par ailleurs, le toit représente le premier poste de déperdition énergétique, avec 30 % de chaleur s’échappant par la toiture. L’isolation des combles est donc une priorité pour quiconque veut réduire sa facture d’électricité et améliorer l’isolation de sa maison.

Pourquoi isoler les combles ?

Réduire les déperditions énergétiques

L’isolation thermique est un des points clés pour une maison confortable. En effet, une mauvaise isolation contribue à d’importantes déperditions énergétiques. L’habitat devient alors beaucoup plus difficile à chauffer. Il se crée des ponts de chaleur aux endroits où l’isolation est la plus mauvaise (intersection entre la toiture et les murs par exemple). Avec des matériaux isolants, vous améliorez le confort de vie durant l’hiver, mais également durant l’été. Des combles bien isolés participent à limiter l’apport de chaleur venu de l’extérieur.

Adopter un geste écologique

Avec des combles mal isolés, vous vous retrouvez à chauffer l’extérieur. En effet, l’air que vous aurez chauffé s’évacuera directement par les combles. De même, pendant l’été, si vous utilisez un système de climatisation alors que votre toiture est mal isolée, votre consommation sera largement supérieure. En veillant à bien isoler vos combles, vous diminuez donc vos factures d’énergie et votre impact écologique. De plus, dans le cadre de la loi pour la transition énergétique, il existe des aides de l’Etat permettant de financer une partie de ces travaux d’isolation.

Combattre l’humidité

Une rénovation énergétique a donc de nombreux avantages sur le plan financier, écologique et confortable. Mais l’isolation des combles permet également de mieux isoler sa maison contre l’humidité. En effet, le recours à un pare-vapeur (qui se place à l’intérieur de l’habitat) va venir lutter contre l’accumulation d’humidité et donc l’apparition de moisissures. L’isolation thermique par l’extérieur possède quant à elle, de très bonnes propriétés d’imperméabilité

Comment isoler les combles de sa maison ?

Isolation par l’intérieur (ITI)

L’isolation thermique par l’intérieur est la plus courante et la moins onéreuse. L’inconvénient majeur de cette méthode est la perte de surface habitable. Il y a aujourd’hui plus de choix en matière d’isolants thermiques que la classique laine de verre qui reste toujours efficace. Les consommateurs peuvent même se tourner vers des matériaux plus écologiques comme la laine de mouton ou encore le chanvre. En cas d’isolation par l’intérieur, si les combles vont être aménagés, ce seront les rampants qui devront être isolés. En revanche, si les combles ne sont utilisés qu’à des fins de stockage, il ne sert à rien de chauffer cet espace. Il faut donc isoler le plancher des combles.

Isolation par l’extérieur (ITE)

L’isolation thermique par l’extérieur est moins utilisée en Occident. Pourtant, elle présente l’avantage de ne pas empiéter sur la superficie de l’habitat. Il faut veiller à ce que le poids de l’isolation soit bien supporté par la toiture. Néanmoins, si c’est le cas, l’isolation contre l’humidité sera beaucoup plus efficace. D’un point de vue énergétique, l’inertie thermique sera meilleure, c’est-à-dire que la température de l’air sera mieux régulée aussi bien en hiver qu’un été. Vous aurez donc moins froid en hiver et moins chaud en été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *