Quels sont les différents types de chaudières disponibles sur le marché ?


Une chaudière est un appareil utilisé pour chauffer l’intérieur d’un logement. Elle peut également servir à chauffer l’eau d’un habitat. Il existe différents types de chaudières qui utilisent un matériau de combustion différent pour produire de la chaleur : résistance, charbon, bois, fioul, etc. Voici les principales différences entre ces chaudières, ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients.

Les différents types de chaudières


Les chaudières utilisent différentes sources énergétiques : 

Chaudière électrique


Ces chaudières fonctionnent à l’électricité et bien qu’elles soient peu chères à l’installation, elles sont nettement moins rentables à la consommation étant donné le prix de l’électricité. Elles sont donc conseillées pour chauffer de petites surfaces de logement.

Chaudière au gaz


Les chaudières à gaz sont l’un des types de chaudière les plus répandus. Le prix de leur installation reste élevé mais les frais de chauffage au gaz sont moindres par rapport à d’autres types d’énergies. Il est possible de raccorder sa chaudière au gaz de ville en passant par un fournisseur d’énergie. Dans le cas où le raccord avec le réseau de gaz ne serait pas envisageable, il est tout à fait possible de passer par une solution de substitution qu’il faudra stocker et renouveler annuellement : la bombonne à propane. La chaudière à gaz peut idéalement chauffer un grand logement. 

Chaudière au fioul


Les chaudières au fioul permettent de chauffer un grand logement. Leur coût d’installation est plutôt bas, cependant le fioul est couteux car indexé sur le prix du pétrole. Puisqu’il faut recharger la cuve à fioul une à deux fois par an, son coût d’utilisation bien que plus avantageux qu’un chauffage électrique, reste tout de même plus élevé qu’un chauffage au gaz.

Chaudière à charbon


La chaudière à charbon produit de la fumée issue de la combustion du charbon. Cette dernière est adaptée pour le chauffage d’un grand espace. Le coût d’une chaudière à charbon est assez élevé, ainsi que le prix de son combustible. Les chaudières à charbon bénéficient d’un rendement (rapport énergie fournie/chaleur restituée) tout à fait efficace de l’ordre de 80 à 90 %. Il est également bon de rappeler que le charbon est une énergie fossile polluante. Il est donc important de disposer d’une bonne aération dans son logement afin de limiter les risques potentiels dus au monoxyde de carbone.

Chaudière à bois


Les chaudières à bois ont l’avantage de ne pas polluer en utilisant une source d’énergie propre à l’environnement. Leur coût d’installation est élevé, cependant des crédits d’impôts aident à payer ces solutions saines dans le cadre du respect de la RT. Ces chaudières à bois disposent en revanche d’un plutôt faible rendement. Cependant, le bois reste l’énergie la plus économique sur le marché. 

Le site Machaudièregratuite.fr vous propose d’échanger votre chaudière au fioul contre une chaudière à granulés de bois pour 0 € ! 

Indépendamment de l’énergie qu’elles utilisent, les chaudières peuvent également offrir des performances à haute valeur ajoutée :

Chaudière modulante

Une chaudière modulante qu’elle soit électrique ou au gaz, permet de régler la chaleur émise en programmant une température minimale et maximale en fonction des préférences de l’utilisateur. Ainsi, la chaudière utilise seulement ce dont à besoin le logement pour être chauffé de manière optimale. En définitive, les pertes calorifiques sont moindres et la facture d’énergie est allégée.

Chaudière à condensation

Ces modèles de chaudières sont conçus pour récupérer la chaleur latente produite par l’énergie brûlée, afin de la restituer intelligemment en fonction du besoin. Ainsi, les pertes calorifiques sont diminuées, la chaudière consomme environ 20 % de moins qu’un système de chauffage classique et propose un rendement nettement supérieur.

Chaudière à ventouse


Une chaudière à ventouse est un système adaptable pour chacun des types de chaudières (électrique, gaz, fioul …). Elle ne nécessite d’aucune cheminée ni d’aération d’air. De plus, elle assure un rendement efficace et une consommation d’énergie réduite d’à peu près 5 % par rapport à une solution de chauffage classique.

Chaudière basse température

Les chaudières basses températures, comme leur nom l’indique, ont besoin d’une température plus faible pour chauffer l’eau (50 ° contre 90 ° pour une chaudière traditionnelle). Elles permettent ainsi de faire des économies d’énergie de l’ordre de 15 % et aussi de bénéficier d’un rendement maximisé supérieur à 90 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *