Quels avantages à isoler ses combles ?

L’isolation des combles représente un investissement qui procure des avantages non négligeables aux habitants d’une maison. Elle leur permettra en effet de réduire leurs frais de chauffage jusqu’à 30 % en hiver !

Les différents types d’isolation des combles

Même si une isolation des combles s’avère urgente, il est toujours primordial de vérifier que la charpente est en bon état avant de procéder à cette opération. On traitera ainsi le bois contre les insectes s’ils sont présents et on étanchéifiera le toit s’il fuit. Voici comment on procédera pour isoler les combles d’une manière efficace.
Isoler les combles de l’intérieur

Isoler les combles perdus de l’intérieur

On souffle généralement les particules d’isolant directement dans l’espace vide situé sous les toits pour qu’elles tapissent son sol. Il est aussi possible que l’on plaque les panneaux ou les mousses d’isolant sur ou sous le plancher, entre les solives. Si la zone est déjà isolée par un isolant et que celui-ci est encore en bon état et propre, on pourra le laisser sur place pour optimiser l’isolation phonique et acoustique de la maison.
Les isolants les plus utilisés sont la laine minérale en panneaux, en rouleaux ou en vrac, ainsi que le polystyrène et le polyuréthane.

L’isolation des combles habitables ou aménagés par l’intérieur

On installera d’abord des suspentes entre les chevrons et on placera les rouleaux d’isolant entre ces derniers. Ces plaques seront ensuite maintenues par des fourrures métalliques. La prochaine étape consistera à les couvrir d’un pare-vapeur pour limiter la transmission de l’humidité. Mais cette étape n’est pas nécessaire si l’isolant utilisé est synthétique. On termine le travail par la pose des plaques de plâtre. Les isolants les plus performants sont le polyuréthane, le polystyrène et la laine minérale. Enfin, il est normal que la surface des pièces situées sous les combles soit réduite après le chantier. Pour éviter ce phénomène et afin de ne pas bouleverser le quotidien de la famille pendant les travaux, on optera pour l’isolation à partir de la face extérieure du toit.

Les techniques d’isolation des combles par la partie externe de la toiture

Le sarking

On créera un plancher de charpente au-dessus des chevrons et c’est sur ce platelage que l’on fixera un pare-vapeur et les couches d’isolants. Ceux-ci seront recouverts par un autre film pare-vapeur qui les protègera de l’humidité, de la poussière et des particules de neige. Les contre-chevrons seront ensuite posés sur cette membrane. Enfin, les liteaux qui recevront les tuiles seront cloués sur ces contre-chevrons.

Le caisson chevronné

Il s’agit d’un panneau prêt à poser qui comporte un isolant tout en ayant déjà une face décorative pour l’intérieur de la maison et une structure extérieure pour la pose de la couverture. Sa mise en place est ainsi très aisée. Il suffira de le poser sur la longueur de la toiture pour la recouvrir. Il faudra néanmoins étudier la charpente pour voir si elle est capable de supporter le poids des panneaux. L’utilisation d’une grue sera incontournable pour les soulever et pour les poser sur le toit.

En définitive, l’isolation des combles n’a que des avantages. Les occupants d’une maison fraîchement isolée réduiront leur facture de chauffage. Mais ils constateront également que leur logement est plus confortable et plus agréable à vivre. Puisque la température à l’intérieur des pièces est homogène. Les nuisances sonores provenant de l’extérieur sont également réduites. La maison acquerra également plus de valeur à la revente. Enfin, les travaux d’isolation donnent droit au crédit d’impôt de transition énergétique de 30 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *