Pour lutter contre le réchauffement climatique et diminuer sa consommation en énergie, isoler son logement est une solution écologique et économique. Avec les aides de l’Etat et les subventions, c’est un investissement qui devient rapidement rentable. 

L’isolation thermique : c’est quoi ?



L’isolation est le fait de réduire les pertes de chaleur dans un logement grâce à des techniques bien spécifiques. Cela peut concerner la chaleur interne de la maison, comme la chaleur des tuyaux et de l’eau qui passe à l’intérieur. Il peut s’agir par exemple de renforcer les murs d’une maison pour que la chaleur ne sorte pas vers l’extérieur. Il existe un grand nombre de matériaux et de techniques pour isoler un bâtiment. 

Les avantages de l’isolation

1 ) Un gain de confort 



L’isolation permet aux habitants de profiter pleinement de tout le confort thermique d’une maison. En effet, l’hiver la maison reste chauffée sans avoir à monter excessivement le chauffage. Vous pouvez oublier tous ces ressentis désagréables de courant d’air froid dans la maison. Les jours de grande chaleur, une bonne isolation permet également de garder la maison au frais. Les rayons du soleil qui viennent se projeter sur la toiture ne réchauffent pas la maison. 

2) Une solution économique 



Comme la consommation en énergie baisse, la facture diminue aussi. Le chauffage et la climatisation représentent plus de 60% des besoins énergétiques de la maison. Une bonne isolation peut permettre d’économiser jusqu’à 30% sur ses factures. Avec les aides de l’Etat, les crédits d’impôts et la prime énergie, c’est un investissement qui devient rapidement rentable. 

3) Une solution écologique 



À l’heure où le réchauffement climatique et la pollution sont des problématiques primordiales, isoler sa maison est aussi un acte écologique. En consommant moins d’énergie, vous diminuez votre empreinte écologique et votre impact environnemental. 

Quels sont les éléments à isoler ?



Les principaux ponts thermiques d’une maison sont les tuyaux, les portes, les fenêtres, les planchers, les murs et les combles. 

1) Isolation des combles 



Les combles d’un bâtiment sont la première priorité pour isoler efficacement une habitation. En effet, selon l’ADEME il a été calculé que des combles mal isolés représentaient 30% des déperditions de chaleur. L’isolation des combles est un investissement obligatoire quand on veut diminuer sa consommation énergétique et gagner en confort. Il est conseillé d’opter pour des isolants performants et pas trop encombrants pour ne pas perdre d’espace habitable. Si vous en avez la possibilité, il est également possible d’isoler la toiture par l’extérieur pour garder un maximum de surface sous les combles. 

2) L’isolation des murs 



Des murs qui sont mal isolés peuvent entrainer 16% de déperdition de chaleur dans un habitat. C’est la seconde priorité quand on veut isoler une maison. La qualité et les caractéristiques de la matière isolante sont des éléments déterminants pour éviter les déperditions thermiques. L’isolant doit absolument avoir une tenue mécanique irréprochable pour garantir son tassement et sa résistance dans le temps. Les matières appropriées pour l’isolation des murs sont : la plume de canard, la laine, le polystyrène, le chanvre, la laine de bois, la laine de laine, la laine de coton, la laine de roche, la laine de verre et tous les textiles recyclés. Cette isolation peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur de l’habitation. L’isolation extérieure se fait généralement dans le cadre d’une rénovation complète du bâtiment. C’est la plus compliquée mais aussi la plus efficace. Dans le cadre d’une isolation par l’intérieur, il faut faire extrêmement attention à ne pas trop empiéter sur la surface habitable pour garder un espace aéré. 

3) L’isolation des tuyaux 



Isoler ses tuyaux de chauffage et d’eau permet de réaliser jusqu’à 20% d’économies sur les factures. En effet, entre la chaudière et les radiateurs, l’eau chaude peut perdre 30% de sa chaleur. Cela est encore plus vrai lorsque le bâtiment est grand et que les tuyaux ne passent pas dans des pièces froides comme un garage ou une buanderie. Sous forme de rouleau, la bande isolante permet d’éviter les déperditions. Il suffit simplement de l’entourer directement sur les tuyaux. La seconde solution est le manchon rigide. En polyéthylène, en élastomère ou en laine minérale, il vient se fixer sur les tuyaux pour les protéger du froid extérieur. C’est la technique la plus efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *