Entamer des travaux d’isolation présente de nombreux avantages, tant en termes de confort qu’en termes d’économies d’énergies qui se répercutent positivement sur la facture d’électricité. Nul n’est sans savoir qu’une maison mal isolée entraine une déperdition énergétique ou calorifique d’une hauteur de 50 à 80 % ce qui est énorme il faut le convenir. Pour lutter contre cette perte d’énergie, certaines parties de la maison devront être isolées. Ci-après, nous présentons, par ordre de priorité, les zones qui auront besoin d’être valorisées.

La toiture : le premier endroit de la maison à isoler

En isolant la toiture de votre maison, vous allez réduire les déperditions énergétiques vers l’extérieur jusqu’à 30 %. Ce pourcentage est même susceptible d’augmenter si les procédés d’isolation respectent les dernières normes en vigueur. Quel que soit le style architectural de votre maison, la toiture et le grenier seront les parties qu’il faut isoler en priorité. Bien entendu, différentes options s’offrent à vous pour mener à bien un tel projet. La technique du sarking ou l’isolation de la charpente sont recommandées dans le cas où votre toiture est pentue. Si elle est plate, y installer un jardin de toit, communément connu sous l’autre appellation de toiture végétale est également une solution envisageable.  Il est possible de financier un projet d’isolation de toiture grâce aux primes des Certificats d’Économies d’Énergies CEE qui proviennent des fournisseurs d’énergie. Tous les propriétaires des bâtiments résidentiels qui existent depuis 2 ans peuvent prétendre à l’obtention de cette aide. 

Les murs : la seconde priorité pour un projet d’isolation

L’isolation des murs revêt la même importance que celle de la toiture, mais elle figure en seconde position uniquement pour des raisons de praticité. Sachez qu’une bonne isolation de la façade et des murs extérieurs permet de réduire la consommation énergétique de 20 %. 

Ici encore, il faudra procéder par ordre de priorité. En effet, il faudra cibler les murs qui ont rapidement besoin d’être isolés. Pour ce faire, vous devez faire faire un diagnostic de la performance énergétique par un professionnel. Un artisan RGE est le plus à même à réaliser cette évaluation.

Les deux solutions thermiques des murs qui s’offrent vous sont l’isolation par l’intérieur ou l’isolation par l’extérieur. D’après les professionnels et les retours d’expérience de certains usagers, la première solution est plus abordable en termes de rapport prix et performance. Techniquement, isoler les murs de par l’intérieur est très rapide. En plus, vous aurez le choix entre une légion de méthodes et d’isolants.

Pour ce qui est de l’isolation des murs par l’extérieur, elle est assez onéreuse, ne nous voilons pas la face. Néanmoins, l’amélioration de la performance thermique de la maison sera optimale. Par ailleurs, cette technique vous évitera de devoir ravaler votre façade.

Les ouvertures et les fenêtres 

Les ouvertures et les fenêtres figurent à la troisième place du podium. À titre de précision, les pertes énergétiques qui émanent des portes et des fenêtres sont comprises entre 10 et 15 %. L’isolation des ouvertures et des fenêtres représente un investissement très rentable qui, en outre, contribuera à améliorer votre confort et l’aspect de votre maison. Les deux points les plus importants à prendre en considération dans la réalisation d’un tel projet sont la qualité du vitrage et la qualité de la structure. En ce qui concerne le choix des matériaux, vous avez le PVC (premier choix), l’aluminium et le bois. Quant au vitrage, il est recommandé d’opter pour de la double épaisseur.

Le plancher : un impératif

Pour réduire à néant les déperditions énergétiques de votre maison, vous devez envisager l’isolation des planchers bas. Notez que les sols peuvent être responsables de la perte de la chaleur dont le pourcentage est compris entre 7 et 10 %. Les techniques d’isolation des planchers pas sont assez faciles à initier. Vous avez le choix entre l’isolation par le bas qui est plus abordable, ou l’isolation par le haut qui est assez coûteux.

L’isolation de la maison : une affaire de qualité avant tout

Il n’y a pas de miracle. Pour améliorer vos performances thermiques et énergétiques, vous aurez besoin de produits de qualité. Pour mener à bien ce dessein, l’idéal est de se faire accompagner par un professionnel ou un artisan RGE. D’ailleurs, il s’agit là de l’une des conditions qui vous garantiront l’obtention d’un crédit d’import pour l’isolation.

Que votre maison soit en cours de finition ou déjà existante, des travaux d’isolation seront à prévoir. N’oubliez pas que les travaux d’isolation de la toiture et des murs sont récompensés par l’État avec différentes aides, à l’exemple des allègements fiscaux, l’éco-PTZ qui est cumulable avec le CITE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *